dimanche 4 avril 2021

BEST-OF I LOVE AMERICA

MARDI : Serge Gainsbourg fut à Brigitte Bardot ce que Pat est à Sonia, même s’ils n’osent se l’avouer, une collaboration aussi charnelle qu'intense et éditoriale, donnant naissance à de fameux articles. Parmi eux, celui consacré à la chanson « Bonnie and Clyde » et quelques autres petits bijoux pop concoctés par Gainsbarre.

MERCREDI : double ration de hard-blues, avec Bruno qui nous présentait l’album « Wrong again, Albert » des écossais The Cosmic Trip Advisors, musicalement irréprochable, mais que les musiciens ont tout de même voulu réenregistrer en studio, dans les conditions du live, one shot, sans overdub. Une singulière entreprise qui fait tout le sel de ce dytique.

JEUDI : amateur de l’écrivain prolifique Stephen King, Claude a réussi l’exploit de se procurer - et ne me demandez surtout pas les détails de la transaction - le prochain manuscrit de l’auteur du Maine « Canibal Botany », dont on espère une prochaine sortie française, car pour le moment il faut se contenter de le lire en américain, idiome que Claude maîtrise aussi bien que le foutage de gueule…

VENDREDI : après Bonnie Parker et Clyde Barrow, place à Johnny Clay et sa bande, qui espèrent en  dévalisant les caisses d’un hippodrome, sortir de leur triste vie. « L'Ultime Razzia » du jeune Stanley Kubrick, au noir et blanc somptueux et sec qu'un coup de flingue, dessine le portrait de ces loosers magnifiques, et décrypte la mécanique de l’échec. Un classique du Film Noir.

💬 On se retrouve mardi avec Nine Skies en concert, David Coverdale en solo, Ty Segall en groupe, et Robert Taylor en couple avec Cyd Charisse. Bon dimanche.   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire