jeudi 18 avril 2019

THE TOGS "Originals" (2019)



On connaissait les Troggs ( rendus célèbres par leur version de "Wild thing" (1966), repris par Hendrix aussi et les punks angevins les Thugs, voici les Togs (les affaires ou fringues) originaires de Vienne . Un duo acoustique fondé en Octobre 2015 par Peter Callate (chant, guitare, compositions) et Fred Shortfoot, des musiciens issus de la scène lyonnaise des années 90. Fred  a depuis quelques mois vogué vers de nouvelles aventures et laissé la place à Stag Augagneur, multi instrumentiste (guitares, bottleneck, mandoline).

Si vous faites partie de ceux qui pensent que l'acoustique c'est chiant ces 2 là risquent de vous faire changer d'avis dès le premier titre "Migrnat's song" où la voix rocailleuse de Callate vous happe d'entrée de jeu, une voix éraillée au bourbon qui pourra évoquer les fantômes du sorcier vaudou John Campbell ou du texan buriné Calvin Russel, on pensera aussi à un autre texan, Neal Black ou encore à Tom Waits ou Eric Burdon, un drôle d'animal(s) celui là... Bref le genre de voix chargée de vécu qui ne passe pas inaperçue et colle carrément bien à la musique proposée, qui touche tour à tour au blues, au rock, à la country, au folk et sur certains titres comme celui-ci à la musique celte. Je verrai bien les Pogues le jouer dans un pub de Dublin inondé de Guinness...

Mais cet "Originals" recèle d'autres excellentes compositions - toutes de la plume de Peter Callate - comme "I don't believe in love", "Hold me tight", "Lipstick traces", "Can't petition" -"can't petition the Lord", un clin d'oeil au Doors et leur "you cannot petition the Lord with prayer" (the soft parade-1969) ? - "Seconde chance" ou un "Lonely hearts" aux final de grattes bien rock .
On appréciera la finesse des guitares, quelques subtiles descentes de bottleneck et cet univers qui devient familier au fil des titres, à la fois sombre et bluesy par certains thèmes abordés et festif par les rythmes folk entraînants de ce duo très complémentaire, dont la voix singulière de Peter assure toute l’originalité. Une belle découverte.

ROCKIN-JL

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire