mercredi 17 février 2016

JACK BON Slim Combo "Colors of Blues (Acoustic Tribute)" (2015), by Bruno




   Le vétéran Lyonnais Jack Bon, l'homme qui gagna ses lettres de noblesse dès les années 70 en mettant le feu au planche des scènes de l'ancienne capital des Gaules et des régions limitrophes avec le trio de Boogie-rock Ganafoul, nous offre une petite récréation avec un disque entièrement acoustique rendant hommage à quelques grands noms du Blues. Ainsi que deux pièces de Bob Dylan dont l'adaptation ne dépareille pas avec le sujet.
XXXXXXXXX
   On pourrait croire la chose sans grand intérêt, noyée par la pléthore de disques de covers et d’hommages divers. On appréhende, non sans raisons par faute de mauvais exemples, de se retrouver dans une ambiance soporifique, plan-plan, générée par le tout acoustique. Or, il n'en est rien. D'ailleurs si la tonalité boisée et organique est effectivement bien présente, nous ne sommes ici jamais confinés dans une sphère acoustique manquant cruellement de sève et d'entrain. 
   C'est même assez dense, et c'est à se demander s'il n'y a pas quelques électriques qui se seraient glissées subrepticement. Ou bien alors, serait-ce le résultat d'un bon micro coincé dans la rosace d'une puissante caisse (genre Gibson J200). 
   Quoi qu'il en soit, pour son troisième opus avec son trio "Slim Combo", monsieur Jack Bon nous sert un Blues festif, guilleret, truculent même, composé donc de reprises, certes plus ou moins réarrangées, mais toujours avec respect. 
   Il faut souligner la pertinence des choix de Jack Bon qui a l'intelligence d'éviter les standards habituels - à l'exception des deux standards de l'incontournable Willie Dixon - pour réhabiliter quelques pépites.
(Putain ! J'en ai plein l' [censuré - censuré - censuré ] de ce [censuré - censuré ] !!! C'est la fête aux caractères qui n'en font qu'à leur tête ! [censuréééééé])

   Ainsi, dans le trésor restreint de Robert Johnson, en lieu et place des habituels classiques qui ont participé aux canons du Blues, il a sélectionné le ragtime "They're Red Hot" ; donc totalement étranger au Delta-Blues (déjà repris par les Red Hot Chili Peppers). Dans le vaste répertoire du grand Taj Mahal, c'est la ballade "Corrina" (co-écrit avec Jesse Ed Davis) ; et dans la réserve (également conséquente) de Bo Diddley, c'est "Pills". Toutefois, volontairement ou non, en dépit de la restriction d'électricité, cette dernière a quelques intonations de la version plus charnue des New-York Dolls. Et c'est plutôt bienvenu.  
   Jack est aussi allé dénicher le hit "Hi-Heel Sneakers" de 1964 de Tommy Tucker (05/03/1933-22/01/1982) ; bluesman oublié depuis longtemps. 
   Jack insère aussi le classique "Bad Boy" popularisé par les Jive Bombers, écrit par Lilian Amstrong (l'épouse de Satchmo) et Avon Long, dans une version évidemment délicieusement Blues. Titre qui avait aussi fait partie de l'hilarant "Cry Baby" de John Waters.
Le Slim Combo équipé électrique
XXXXXXX
   Chuck Berry ? Point de "Johnny Be Good", de "Maybellene", de "School Days", "Around and Around", "Carol", "Sweet Little Sixteen", "Memphis Tennessee" ou encore "Rollover Beethoven" (ou arrête là, la liste est longue), mais le "You Never Can't Tell". Chanson remise un temps au goût du jour par Quentin Tarantino pour la fameuse scène de danse du duo Travolta-Thurman dans "Pulp-fiction". Vous savez ? Le titre parfois baptisé "C'est la Vie" en raison de quelques brides de groupes de mots en français (dont "c'est la vie").
   [Ha... Chuck... Que serait la musique Rock aujourd'hui sans son considérable apport ? Musicalement évidemment, mais même au niveau de l'attitude scénique. Probablement que bon nombre de groupes n'auraient jamais vu le jour, ou du moins n'auraient pas connu le même succès - et si tout venait en fait du passage incongru d'un certain Marty McFly ? ... -]
   Malgré ses emprunts divers, "Colors of Blues" n'est pas décousu. Il y aurait presque même une certaine cohésion qui nous maintient attentif du début à la fin, sans lassitude, ni heurts. Une sympathique du non moins sympathique Jack Bon. Qui, lui, aurait aussi mérité une médaille (même si cela ne semble plus vouloir dire grand chose).
   Jack Bon, en bon apôtre des douze-mesures, avait déjà réalisé un fort bon et judicieux disque de reprises (électrique cette fois-ci), en l’occurrence "Mixed blues", sorti sur le label Frémeaux Associés. Chaudement conseillé. Ici, il réitère le geste, en acoustique donc, et toujours une classe que l'on ne retrouve, généralement, que chez les vieux briscards, ceux qui ont amassé, pendant de longues années, une expérience et un savoir-faire qui ne peuvent s'acquérir qu'aux prix d'abnégations au service de la musique. 
   À noter que le trio avait sorti, en septembre 2014, un très bon disque de Blues-électrique, aux réminiscences stonniennes, "What a Good Life".
Jack BON : Lead vocals, acoustic guitars
Laurent FALSO : percussions, background vocals
Chris MICHEL : acoustic bass
  1. I Ain't Got You - Calvin Carter
  2. They're Red Hot - Robert Johnson
  3. Spoonful - Willie Dixon
  4. Don't You Just Know it - Huey Piano Smith
  5. Corrina - Jesse Ed Davis / Taj Mahal
  6. Bad Boy - Lilian Harding Amstrong / Avon Long
  7. Living the Blues - Bob Dylan
  8. You Never Can Tell - Chuck Berry
  9. Don't Think Twice, it's all right - Bob Dylan
  10. Hi-Heel Sneakers - Tommy Tucker
  11. Pills - Elias McDaniel


3 commentaires:

  1. Sympa. Ganafoul, ça nous rajeunit pas.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement pour "Full Speed Ahead" par exemple, le meilleur de Ganafoul, ça commence à faire un bail.
    C'est vrai que toutes ces covers, tribute et autres commencent un peu à nous gaver. Mais ce "Colors of Blue" reste un album sympatôche, bien que je lui préfère "Mixed blues" dont "i ain't got no cash" présenté ici en est d'ailleurs issu. Je le trouve plus éclectique, électrique et les 2/3 des titres sont des compos personnelles.
    J'ai vu la formation en concert il y a quelques semaines. J.B. est un musicos/personnage vraiment top-class qui mériterait une autre reconnaissance des médias, etc, etc....
    JACK -is very- GOOD

    RépondreSupprimer