jeudi 18 juillet 2013

BARCLAY JAMES HARVEST : Live Tapes - par Pat Slade






Barclay James Harvest, mister Butterfly


Pritchard - Holroyd - Lees - Wolstenholme

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai pu voir en concert la bande de John Lees et de Les Holroyd. Les anglais de Barclay James Harvest restent le groupe de rock progressif le plus ancien. Il tourne depuis ses débuts en 1966 (Eh oui ! Il n’y a pas que les Stones). 22 albums jusqu’en 1997, date à laquelle le groupe va se scinder en deux, John Lees avec Wolly Wolstenholme, le clavier original du groupe d’un coté, et Les Holroyd de l’autre avec Mel Pritchard le batteur. Barclay James Harvest, c’est aussi un concert mémorable le 30 août 1980 devant le mur de Berlin et plus de 175 000 fans et qui donnera l’album : «A concert for the people (Berlin)». Un concert qu’ils redonneront à Berlin-Est le 14 juillet 1987 avec un album live à la clé : «Glasnost». Après les albums «Times Honoured Ghosts», «Octoberon» et «Gone to Earth», sort en 1978 leur deuxième album live «Live Tapes» où tous leurs classiques apparaîtront. Une galette en public avec un son particulier, comme si ils avaient enregistré dans un garage avec de l’écho, étrange mais pas désagréable à l’oreille.



Live Tapes



La pochette d’album représente une étendue d’herbe verte légèrement montagneuse sous un ciel menaçant, six bobines d’enregistrement posées sur le sol, et dessus l’éternel papillon, symbole du groupe. Un live, c’est un «Best-of» et Barclay James Harvest ne dérogera pas à la règle. La face 1 comprend trois titres qui font partie des plus connus : «Child of Universe», «Rock n’ Roll Star», «Poor man’s moody blues».
Une face 2 du même acabit avec le beau «Mockingbird» et un Suicide» qui ne donne pas sa part au chien (version album «Octoberon»)
X
Pour finir comme d’habitude avec «Hymn» (version album «Gone to Earth»)



B.J.H  Un groupe à redécouvrir

Je vais prêcher dans mon église en vous poussant à écouter ou à réécouter ce groupe qui a su charmer mes oreilles, la voix de John Lees, la basse de Les Holroyd. Malgré deux drames, la mort de Mel Pritchard le batteur en 2004 et de Wolly Wolstenholme le clavier en 2010, le groupe a continué, soit deux Barclay pour le prix d’un.
Lees de son coté, Holroyd du sien. Barclay James Harvest, c’est un jeu de scène sobre, sans fioriture, sans frime. Un public fidèle qui suit le groupe depuis des années. En concert, vous trouverez des fans de plus de cinquante ans comme des adolescents de vingt. Alors il n’est jamais trop tard pour découvrir quelques soit l’âge. Ecoutez le «Live Tapes» et on en reparle ?? .

6 commentaires:

  1. Question : pourquoi donc ils s’appellent les Barclay James Harvest, si aucun des musiciens ne se nomment Barclay (comme Eddy ?), James (comme Jessie ?)... ou Harvest (comme...?!)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le groupe s'appelait The Blues Keeper, en 1966 ,le besoin de changer de nom ce faisait sentir, ils voulaient un nom avec une consonance plus psychédélique comme le Jefferson Airplane. Ils écrivirent des mots sur des bouts de papiers, les mirent dans un chapeau et firent un tirage au sort, il en sortie JAMES, un ami qui aidait le groupe, HARVEST, parce que le groupe vivait dans une ferme et BARCLAY, comme la banque, parce qu'ils comptaient gagner de l'argent avec leurs musique.

      Supprimer
    2. Bin merde alors... Je ne connaissais pas cette info.

      Supprimer
  2. Excellent !! Merci Pat.

    Hard Round : on dit "mince alors". Modérez votre langage, y'a des enfants qui peuvent nous lire bordel de merde...

    RépondreSupprimer
  3. Scuzez moi...
    Bin Crotte alors...

    RépondreSupprimer
  4. Il est vrai que j'aurais du mettre cette info dans la chronique. C'est un oubli de ma part !

    RépondreSupprimer