dimanche 19 septembre 2010

ELTON JOHN - " Rock Of The Westies " ( 1975 ) par Philou



Elton Still Standing In 1975 !!!

"Rock Of The Westies" réalisé en 1975 est le dixième album de Mr Reginald Kenneth Dwight, enregistré au Caribou Ranch (USA) et produit par Gus Dudgeon.
Après la noirceur de son chef d'œuvre autobiographique "Captain Fantastic" sorti quelques mois auparavant, le Sir Elton John a besoin de se détendre un peu et de prendre un peu de recul après une sérieuse dépression.
Le Elton John Band se voit d'ailleurs sérieusement remanié suite au départ du batteur Nigel Olsson et du bassiste Dee Murray. Les anciens Ray Cooper (percussions) et Davey Johnston restent mais c'est Roger Pope (batterie), Caleb Quaye (guitare), Kenny Passarelli (basse) et James Newton Howard, en doublure d'Elton aux claviers, qui intègrent le groupe.
Dés la sortie de "Rock Of The Westies", la saveur tropicale de l'imparable single "Island Girl" va propulser l'album à la 1 ère place des charts US.
Avec des titres comme "Dan Dare", "Street Kids" ou "Hard Luck Story", le ton est donné, Elton veut s'éclater et cela s'entend car le groupe mélange allègrement et joyeusement les riffs puissants, les vocoders, les vibraphones, les synthés, les percus et la basse ronflante de Kenny Passarelli nous balance un groove impressionnant.
Les mélodies sont accrocheuses et énergiques, "Grow Some Funk Of your Own" est un rock bien péchu, dans la même veine que "The Bitch Is Back" ou "Saturday Night's Allright For Fighting", emmené par la guitare de Davey Johnston qui lorgne un peu du coté des barbus Texans.
La seule et unique chanson sombre de l'album, c'est la ballade "I Feel Like A Bullet (In The Gun Of Robbert Ford)" qui parle d'une rupture où Elton utilise intelligemment l'éternelle histoire de l'assassinat de Jessie James pour composer cette émouvante chanson.
















On dirait qu'il y a un peu de monde, non ?


Pour conclure, je dirai qu'il n'y a pas vraiment de chef d'œuvre sur cet album, juste une collection de bonnes chansons qui tiennent sacrément bien la route et qui apportent une bonne bouffée d'air frais.
Ensuite, après encore deux bons albums "Blue Moves" et "A Single Man", Elton se perdra dans les années 80 et dans la "White Lady White Powder", aux dernières nouvelles il serait VRP chez Royco.







Avec la version vintage de "Grow Some Funk Of Your Own", s'il vous plait, on se refuse rien sur le Déblocnot' !!!

3 commentaires:

  1. J'ai compté... la tête d'Elton a fait 157 tours pendant la chanson... Je proposerai dans quelques temps la version live de "Dazed and confused" (28 minutes) filmée de la même manière.

    RépondreSupprimer
  2. Faux Luc !!! 158 tours + 1/4 de tours....

    RépondreSupprimer
  3. celui là aussi fait partie des albums d'Elton que j'aime encore beaucoup, avec le tubissime "Island Girl", mais quelle pochette à la noix !!!!!!!!!!! surtout en vinyl, catastrophe. a + Ramone

    RépondreSupprimer