mardi 14 octobre 2014

WIRED - 1er concert, Locmiquélic, 11 Octobre 2014

Wired c'est un des nouveaux projets du guitariste Yvan Guillevic, par ailleurs fondateur du PYG, Projet Yvan Guillevic, vainqueur de notre Deblocd'or 2013 pour l'album "We live, we die". Parmi ses autres projets on trouve Eden Soul, plus jazzy soul avec la chanteuse Nelly le Quilliec, Empty Spaces qui se consacre au répertoire de Pink Floyd, Yvan Guillevic & Friends , Pink Floyd aussi mais version acoustique, Heroes, en duo avec Morgan Marlet et enfin le Brittany Blues Band axé sur le blues rock (Gary Moore, Stevie Ray)doit falloir un bon agenda pour s'y retrouver dans tous ça...(yvan-guillevic.com)

Grand jour aujourd'hui avec la première sur scène pour Wired , qui regroupe  autour d'Yvan, son fidèle lieutenant Morgan Marlet au chant (qui est de toutes les aventures ci dessus sauf Eden Soul), le claviériste Jean Noël Rozé (PYG, Empty Spaces), le bassiste Hilaire Rama ( Thiéfaine, Dan Ar Braz, Gilles Servat, Téquila, Pat O'May) et la batteur  Patrick Boileau (Alan Simon, Dan Ar Braz, Sylbat, Gilles Servat), du beau linge donc.


Un mot sur l'endroit qui accueille l'événement, le bar resto concert "Chez Mamm Kounifl" à Locmiquélic, à 5 minutes de Lorient, direction Port Louis. Le genre de lieu, chaleureux et convivial où on se sent tout de suite chez soi, ils font le samedi soir une formule repas-concert qui a l'air bien appétissante, à tester la prochaine fois, on se contentera de la bière pour ce soir, et je vous assure qu'elle est bonne, particulièrement la pression ambrée..(voir les dates ici : mamm-kounifl.fr)

En pas loin de 2h30 de zic c'est toute la magie des seventies qui va défiler entre nos oreilles pour une salutaire piqure de rappel rock'n'roll (une vaccination qui devrait être obligatoire), avec le "Jumpin Jack Flash" des Stones pour débuter suivi d"un "I don't need no doctor" esprit Humble Pie. Mais le combo met aussi quelques blues à son répertoire et se montre particulièrement inspiré dans ce registre, comme sur "I'll play the blues for you" (immortalisé par Albert King, repris par Gary Moore). 
Je n'ai pas noté toute la set list mais on a eu droit aussi à un superbe "Little wing" de qui vous savez, à "Riders on the storm" des Doors , du Pink Floyd of course, un medley Led Zep , Whole lotta love enchainé de "Since I've been loving you", beau moment d'émotion pour un Morgan Marlet, habité par ce blues déchirant, le rythm'n' blues enlevé de Wilson Pickett "Mustang Sally", des blues de John Mayer, le "Too much enough love" de Jimmy Barnes, un monstrueux Thin Lizzy "Don't believe a word", le classic de Free "All right now". Bref du lourd...Yvan y intercale 4 ou 5 compos de son cru comme un bon blues rock "Trust in me", le planant "Green eyes" ou "It's time to find a new dream" au titre poétique. 
Ne nous quittons pas sans un rappel d'enfer, qui a dû provoquer un tsunami en rade de Lorient, un monstrueux "La grange" de ZZ Top et un dernier hommage à Maitre Jimi  "Foxy Lady" , avant d'aller dormir et faire de beaux rêves remplis de riffs monstrueux .

dedicaced to Bruno
Se frotter à un tel répertoire peut facilement être casse gueule, faut assurer, et nos lascars pour ça ils assurent, pire que la Maaf. On ne présente plus Yvan -un des meilleurs guitaristes de Bretagne, de France et de Navarre, un "guitar heroe" mais pas pour autant le genre à tirer la couverture à lui-, ni Morgan impressionnant  au chant, avec son registre vocal étendu, et son interprétation, notamment des blues. Il faut dire qu'ils sont bien entourés, entre la basse puissante et onctueuse d'Hilaire Rama, Patrick Boileau qui maltraite ses futs comme un possédé et Jean-Noel Rozé qui aère tout ça des notes justes de ses claviers, se fendant de quelques solos de piano comme sur Mustang Sally ou d'orgue à la Manzarek sur le morceau des Doors. Il n'y a sans doute pas beaucoup de groupes capables de sonner comme ça aujourd'hui dans l'hexagone et on devrait les revoir rapidement sur de plus grandes scènes.
Comme me le dira Morgan à la fin "ça passe vite quand on s'amuse", et c'est tout à fait ça,  je n'ai pas vu le temps passer non plus, c'était une vraie bonne soirée pleine de bonnes vibes, comme l'attestent les quelques dizaines de spectateurs visiblement ravis . Petit extrait ci dessous (de la cover de Thin Liz')

Et pruneau sur le far breton, ce fut l'occase de remettre à Yvan et Morgan, un  trophée souvenir pour leur Deblocd'or 2013, encore bravo les gars et à bientôt pour de nouvelles aventures!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire