mardi 21 novembre 2017

LAZULI - LA PEPITE DU PROGRESSIF - par Pat Slade




Encore une chronique sur le rock progressif français, à croire que ce dernier a de nouveau le vent en poupe tellement d’artistes et de groupes se produisent dans tout les grands festivals comme le Crescendo ou le festival prog en Beauce (PEB) et arrivent à produire et à enregistrer le fruit de leurs créations.






Lazuli un Groupe Précieux






Claude et Dominique Léonetti
Lazuli : encore un groupe qui fait parler de lui dans le paysage du rock progressif français. L’année prochaine, il fêtera ses vingt années de carrière, le groupe des frères Léonetti pourra se targuer d’avoir réussi à gravir les échelons à la force des bras. Sont-ils les portes paroles du genre dans l’hexagone ? Je pense que oui. Avec un son particulier et des paroles qui veulent dire quelques choses (C’est tellement rare à notre époque !), ils ont réussi à se hisser à la première place des groupes de rock progressif. Mais ce qui apporte le petit plus à Lazuli, c’est son instrument bien particulier : La Léode.

Claude et sa Léode
Crée en 1998, Lazuli est une vitrine qui attire l’œil avec son style qui oscille entre World Music et Rock Prog’ (Appelons ça du World prog’). Lazuli propose  une invitation au voyage et à la poésie avec sa palette de couleurs mais surtout du bleu comme la pierre du même nom. Dominique et Claude Léonetti sont des hédonistes de la musique, à 19 ans Dominique écrira un opéra rock qu’il interprétera avec un orchestre de vingt musiciens et Claude est un guitariste confirmé. Mais le destin a voulu que Claude, suite à un accident de moto, soit privé de l’usage de son bras gauche et pour un guitariste, c’est frustrant ! Et pour continuer à assouvir son besoin de musique, il va s’intéresser au synthétiseur et à l’enregistrement, mais son manque de guitare est si fort que suite à un rêve et à un gribouillage sur un bout de papier, il mettra deux ans à concrétiser avec l’aide de Vincent Maury de chez LAG Innov’art (Créateur des claviers midi pour Jean-Michel Jarre) son instrument qui prendra le  nom de Léode, une contraction de son nom et de son prénom. L’objet contrôle un sampler et une banque de son où on peut autant y retrouver la voix de son frère, les aboiements de son chien ou les miaulements de son chat et de beaucoup d’instruments comme la guitare, l’ensemble de cordes ou d’instruments hindi comme le Sarangui et beaucoup d’autres encore sans pour autant les reconnaître. Un instrument qui est unique au monde et avec humour Claude dira lui-même : «Et je suis donc à ce jour, le meilleur joueur de Léode au monde !!!». Mais ce dernier va aussi créer un studio d’enregistrement au nom bien spécifique «L’abeille rôde», les deux frères vont se mettre en duo et recruteront des musiciens. Lazuli est né et va commencer à écumer les salles de concerts. Mais nul n’est prophète en son pays. Après des débuts dans l’hexagone, le succès viendra d’abord hors de nos frontières en écumant les pays d’Europe avec un passage par le Mexique et les États-Unis tout en restant des étrangers dans leurs propre pays.

Lazuli, c’est un ensemble de petites choses qui en fait un grand groupe, entre la Léode et la voix haut perchée de Dominique avec ses intonations qui ne sont pas sans rappeler un certain Daniel Balavoine, son  orchestration, son marimba et son cor d’harmonie, une ambiance avec des textes taillés au cordeau, leurs credo est : «le but étant de maîtriser et de réaliser le plus de choses possible et de prendre un maximum de plaisir». Avec un tel état d’esprit, ils ne pouvaient qu’enregistrer. Chose qui se fera dès 1999 avec un album auto-produit : «Lazuli». Ce ne sera qu’en 2004 avec «Amnésie» que la France va découvrir le groupe et, le succès aidant, la suite va s’enchainer comme des perles autour d’un collier avec un album presque tout les deux ans. Les récompenses aussi seront de la fête avec un prix au Montreux Jazz Festival en 2005, un Prog award du meilleur live en 2011, ils gagneront l’Eurovision Prog contest en 2014, ils seront aussi à l’honneur dans un roman et il y aura même un clin d’œil dans une bande dessiné de Franck Margerin.  

Comme tout groupe qui se respecte, avant d’être en tête d’affiche, il faut essuyer les plâtres et faire les premières parties, et étant reconnu par ses pairs, il feront souvent les ouvertures pour Ange. Ils fera aussi celle de William Derek Dick plus connu sous le pseudo de Fish, l’ex. Chanteur de Marillion. Et Fish leur rendra la pareille en venant pousser la chansonnette en invité spécial sur l’album «Tant que l’Herbe est Grasse» en 2014. Avec sept albums dans leur besace et un succès de plus en plus grandissant, Lazuli est devenu le groupe phare de la scène progressive en France.

Si la Lapis-lazuli est une roche aux vertus curatives, aux  effets apaisant sur les personnes nerveuses et dépressives, qui favoriserait la communication et libérerait l’expression, les frères Léonetti ont bien choisi le nom de leur groupes, tout comme la pierre bleu, leur musique est haute en couleurs.      





2 commentaires:

  1. Découverte des plus intéressantes. Je suis piqué.

    RépondreSupprimer
  2. Gege_blues26/11/17 15:22

    Ce n'est pas mal du tout !

    RépondreSupprimer