mardi 26 janvier 2016

DEBLOCD'OR 2015 - LES VAINQUEURS SONT ...




Les nominés pour les victoires de la musique sont catégorie "album rock de l'année" : Lou Doillon (rock? euh....), Les Innocents (mouaiii..) et Rover (pop resucée), pour les autres nominés on trouve entre autres horreurs Vianney (je vous le conseille, paroles niveau 6eme, pop sirupeuse, affligeant), Johnny (il a besoin de ça?), le clown Kendji Girac, Louane et ses gamineries, des rappeurs pathétiques (pléonasme) (maitre Gims, Nekfeu); le niveau culturel de la  France est arrivée si bas?  On se croirait aux NRJ "Music"(?) Awards bis!  Tiens parlons en justement car là c’est du lourd, du brutal, de la mégadaube de compétition ! Quelques noms : Coeur de pirate, Guetta, Indila, Enrique Iglesias, Justin Bieber, Kendji Girac, Shy'm, Rihanna, Vianney, M Pokora, Maître Gims, Louane...pfffff
Tout ça pour dire que  le Deblocd'or, créé il y a 5 ans un peu comme un prix pour de rire, bah finalement c'est pas si mal, totalement indépendant, et qui donne la place à de vrais artistes  passionnés de leur art plus que du tiroir caisse. Quand on écoute nos nominés (rappel) on se dit qu'ils  sont passés sous silence par la presse et sur les ondes car autoproduits ou sur de petits labels indés mais que niveau qualitatif  y'a pas vraiment photo avec ceux cités plus haut. Par exemple Terry Brisack ou Johan Asherton boxent 3 catégories au dessus des  3 nominés aux victoires pour l'album rock de l'année...De même au rayon chanson française où la comparaison entre  Louane ou Vianney avec Jérémie Bossone  ne tournerait pas vraiment à l'avantage des premiers cités.. . Cherchez l'erreur...
Mais venons'en à ce Deblocd'or 2015 !  Les délibérations ont été intenses au cours du séminaire électif exceptionnel du Deblocnot, qui s'est déroulé modestement dans la galerie des glaces du château de Versailles. Sonia a pris fraise-vanille. Un envoyé clandestin d'Universal Music a tenté d'infiltrer le vote, et imposer l'album de Kendji Girac, nous pouvons vous assurer qu'il est reparti sans sa chemise...
Après 16 tours de scrutin, sans ravitaillement d'aucune sorte, nous tenons un grand gagnant, qui va inscrire son nom au palmarès, et ainsi succéder à Fishbone Rocket, Laurent Zerat, PYG et Rod Barthet. Pour compléter le podium, 4 albums se sont détachés des votes, et nous avons décidé de leur attribuer un Deblocd'Argent à égalité, n'arrivant pas à les départager. Enfin 3 autres albums reçoivent des accessits en bronze. Soit 8 lauréats au total.
Sans plus attendre nous allons vous révéler le nom des lauréats... Ah, non, d'abord une page de pub, restez avec nous...

video


Cette année il y a une évolution dans le mode de scrutin, mais laissons celui qui a personnellement mené cette campagne, nous expliquer.

Mesdames, messieurs, veuillez-vous lever...

video




Et maintenant... brrrrrrrrrrrr... Sonia, les enveloppes... hein ? Quoi ? J'entends pas Sonia... Vous quoi ? Vous... les... avez... postées ?????!!!!  Mais où ça ???? Comme d'habitude, à la Poste ??!!! Mais ce n'était pas du courrier triple buse, espèce de biiiiiiiipppppppppp, nom de biiiiiipppppppp de bordel de biiiiiiiiiiiippppppppppppp !!!! 
Heureusement qu'on avait aussi prévu une vidéo : 

DEBLOCD'OR :
Nous sommes particulièrement heureux de récompenser les Red Beans que nous suivons depuis leurs débuts, qui ont coïncidé avec la naissance du Deblocnot. Leur  premier album "Le gardien" aurait sans doute déjà mérité un Deblocd'Or mais celui-ci n'existait pas encore en 2010 et le suivant "Who made the sauce" termina 3eme du Deblocd'Or 2013. Autant dire que cette récompense est la suite logique, de plus comme le disait Rockin dans la chronique, ce groupe "est à la croisée de divers genres, le rock' 70, le blues, le funk, le blues rock à  belles guitares, et  synthétise donc un peu tout ce que nous aimons ici". 
Bravo donc à Laurent Galichon (guitare, compos), Jessyka Aké (chant), Denis Boudier (basse), Niko Sarran (batterie, prod))  et Serge Auzier (batterie) . 

LES 4 DEBLOCD'ARGENT : Jérémie Bossone avait de chauds partisans, séduits par ses textes fulgurants, c'est d'ailleurs le seul de ce podium à s'exprimer en français, ça méritait bien un prix vu l'indigence généralisée du commun des chansons que l'on entend généralement dans notre langue.
Terry Brisack fait résonner sur ce podium une pop/rock classieuse comme on n'en croise plus guère alors que les Shaggy Dogs et leur rock festif sont un vrai pied de nez à la morosité ambiante. Quant aux 58Shots, soutenus par nos chroniqueurs chevelus, ils remettent au goût du jour avec fougue et talent  un heavy rock d'influence seventies. 

LES 3 ACCESSITS
Citons également 3 autres albums qui terminent au pied du podium, victimes de la concurrence particulièrement relevée de ce cru 2015, ce n'est que partie remise pour :
Johan Asherton qui est à associer à Terry Brisack, leurs 2 albums partageant le même producteur, des musiciens en communs aussi et les deux compères jouent l'un sur l'album de l'autre. Quelques voix les ont séparés mais les deux albums sont vraiment de qualité égale et se complètent bien. Il fallait bien faire un choix...
Le blues cuivré d'Aurélien Morro était également séduisant tout comme le british rock déjanté des GRM.

Bravo à eux, et à la douzaine d'autres groupes qui étaient représentés dans notre présélection.
La nouvelle court déjà dans tout le pays, la presse locale s'est déchaîné:  


L





Et nous avons reçu deux messages de félicitation venus de loin...




La réaction du vainqueur : 

 Bravo Laurent, la rédaction du Deblocnot est heureuse de  remettre aux Red Beans le Deblocd'or 2015, notre prix de disque de l'année pour "Hot & spicy", une réaction ?
Pour commencer merci beaucoup de la part de tous les membres du groupe. On est très touché par ce prix qui récompense notre travail. On s'est donné du mal pour faire cet album du mieux possible. Ça récompense aussi l'excellent travail de Niko Sarran sur le son de l'album qui a une couleur plus actuelle que le précédent. Cet album est très énergique et le son est très pêchu. Emmanuel Pi Djob nous a été d'une aide précieuse lors de l'enregistrement des voix et il a fait un super taf avec Jessyka. Ça nous encourage à continuer puisque le prochain est en cour d'écriture.

 Accordez vous  de l'importance à ce genre de récompenses ? Honnêtement nous n'avons pas l'audience de TF1... Les blogs tels le notre peuvent-ils vous apporter quelque chose ? On a parfois l'impression d'être une goutte d'eau dans l'océan du net, un minuscule contre pouvoir par rapport aux grands médias...
C'est toujours agréable de savoir que notre travail plaise à toutes sortes de gens proches ou non du milieu de la sique. De toute façon les grands médias obéissent aux grosses maisons de disque et font la promo de leurs artistes. Red Beans étant un groupe entièrement autoproduit on a besoin d'aide pour essayer de se faire remarquer dans la quantité colossale d'infos qui circulent sur le net. C'est très difficile de se rendre "visible" pour le public pour pouvoir lui proposer notre musique. On a l'impression d'être sur une barque au milieu de l'océan. Alors évidement quand vous chroniquez le dernier album des Stones ça change pas grand-chose au fait que la planète entière soit au courant mais pour des artistes comme nous c'est vital que des blogs, des fanzines, des radios, etc, parlent de nous. Parce que pour toucher le public le mieux reste les concerts mais pour intéresser les programmateurs il faut bien commencer par exister d'une façon ou d'une autre. Vous avez été les 1er il y a 5 ans à parler de notre 1er album et  je vous en remercie encore car avant cela seul nos amis proches connaissaient le groupe. Bien sûr ce n'est pas la même audience que Rock & Folk mais peut être qu'un autre bloggeur va lire la chronique et me contacter pour en parler à son tour, peut être que quelques personnes vont aimer et en parler à leurs amis, etc, etc. Avec les réseaux sociaux aujourd'hui tout va très vite.

 Hormis ce prix comment est reçu cet album par ailleurs et Quels sont vos projets pour la suite?
Les retours sont très bons, les chroniques sont toutes très positives, on a été joué sur beaucoup de radios locales et aussi sur OuiFM et JazzRadioBlues. On a d'ailleurs été récompensé par le Collectif des Radio Blues et très bien noté dans leur Powerblues. Et puis au niveau des dates on est en discussion avec pas mal de programmateurs de divers festivals en France. On sera aussi en Suisse en mars et on va essayer à l'avenir d'aller jouer hors de l'hexagone plus souvent. On a commencé à travailler sur le prochain album et c'est un processus qui dure à peu près 1 an de l'écriture au pressage. On prend le temps de le faire bien et puis on doit aussi s'occuper du booking et de la promo alors avec les concerts, les clips à réaliser et les tournées on a des journées bien remplies.

 Et bien merci et encore bravo. Bonne continuation, on devrait avoir l'occasion de se revoir prochainement ... Le mot de la fin ? 
Et bien j'espère qu'on finira par se croiser en tournée parce que rien ne remplace le live et aussi histoire de trinquer. J'en profite pour inviter celles et ceux qui aiment notre musique à nous rejoindre sur notre site ou sur Facebook pour suivre notre actualité. On a aussi plein de clips et de vidéos live sur notre chaîne Youtube. Merci de parler de nous et encore merci pour ce Deblocd'or 2015.


2 commentaires:

  1. Les Red Beans évoluent dans une dimension musicale intemporelle peuplée de valeurs sûres !
    De la très bonne musique, des sonorité traditionnelles savamment travaillées, et certainement pas appréhendées à la légère,car il ne suffit pas de "vouloir faire" , mais plutôt de posséder " un savoir-faire " !
    " De l'authentique " comme dirait Galinette au papé !
    Sans oublier le magnifique instrument vocal de la chanteuse , qui fait frémir à souhaits cette marmite blues/soul /blues rock et autres ingrédients à la " sauce " made in Red Beans "

    Conclusion :Très bon choix " débloqué " !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce commentaire qui nous va droit au coeur :)

      Supprimer